02 318 60 55
LU > VE - 9.00 > 17.00

Foire Aux Questions

Que sont les soins palliatifs ?

Les soins palliatifs sont l’ensemble des soins multidisciplinaires apportés au patient qui se trouve à un stade avancé ou terminal d’une maladie grave, évolutive et mettant en péril son pronostic vital, quelle que soit son espérance de vie.

L’objectif des soins palliatifs est de proposer et de mettre en oeuvre, avec le patient, le médecin traitant, et les divers intervenants, professionnels ou non, tous les moyens possibles pour préserver une qualité de vie maximale au patient et à ses proches et aidants proches, sur les plans physique, psychique, social, moral, existentiel et spirituel, dans le respect de l’autonomie et des droits du patient.

Qu’est-ce que le statut palliatif ?

Le statut palliatif est conféré par le médecin généraliste et permet au patient à domicile ou en maison de repos (et de soins) de bénéficier d’un certain nombre d’aides qualitatives et financières. 

 

Qui peut bénéficier des soins palliatifs ? Quelles sont les conditions ?

Toute personne qui répond à certaines conditions régies par la loi sur les soins palliatifs. En substance, il s'agit de du patient qui se trouve à un stade avancé ou terminal d’une maladie grave, évolutive et mettant en péril son pronostic vital, quelle que soit son espérance de vie. Ces conditions sont détaillées ici

 
 
Quelles sont les démarches à effectuer pour bénéficier des soins palliatifs ?

La première personne à qui parler de soins palliatifs est le médecin généraliste. C’est celui-ci, en consultation pluridisciplinaire, qui va effectuer les démarches pour que son patient à domicile ou en maison de repos (et de soins) puisse bénéficier de soins palliatifs. La procédure est simple, il s’agit de compléter un formulaire, et les aides qualitatives et financières sont multiples. Vous trouverez plus de précisions sur la démarches et les aides ici

Où reçoit-on des soins palliatifs ?

Les soins palliatifs peuvent être prodigués au domicile du patient, en maison de repos, en centre de jour, à l’hôpital … Cela dépend du souhait du patient ainsi que bien évidemment des situations particulières. La décision du lieu sera prise en pluridisciplinarité, avec le patient et ses proches.

Au domicile et en maison de repos, le médecin généraliste - en remplissant le formulaire de mise sous statut palliatif – peut demander l’intervention d’une équipe de 2ème ligne spécialisée en soins palliatifs. Cette équipe soutient le travail de l’infirmier(e) à domicile et des autres intervenants. Plusieurs associations peuvent intervenir pour organiser au mieux les soins palliatifs à domicile.

Dans chaque hôpital, une équipe mobile de soins palliatifs peut intervenir pour les patients en fin de vue, à la demande des proches ou de l’équipe soignante.

Certains hôpitaux disposent d’une unité de soins palliatifs. Ces unités résidentielles spécialisées offrent un service permanent par une équipe composée d’infirmier(e)s, médecins et psychologues.  Elles sont ouvertes aux patients en fin de vie pour lesquels la prise en charge n’est pas possible ni à domicile, ni en maison de repos, ni dans un autre service hospitalier.

Quel que soit le lieu de fin de vie, la philosophie des soins palliatifs doit rester identique, il s’agit d’œuvrer, ensemble, pour le soulagement des symptômes pénibles, l’amélioration de la qualité de vie et un accompagnement du patient et de ses proches.

Choisir de mourir chez soi, est-ce possible ?

Vivre sa fin de vie chez soi est possible, moyennant certaines conditions et certains ajustements de son cadre de vie.

Comment cela se passe-t-il en maison de repos ?

Le patient résidant en maison de repos (MR) ou maison de repos et de soins (MRS) peut également bénéficier de soins palliatifs et de différentes aides qualitatives et financières liées au statut palliatif. Pour ce faire, le médecin traitant doit remplir le formulaire relatif au statut palliatif en MR et MRS.

Certaines MRS ont des « lits palliatifs » et peuvent accueillir des patients qui quittent l’hôpital.

Où trouver des informations sur l’euthanasie ?

L’euthanasie est régie par la Loi en Belgique et permise sous certaines conditions. L’euthanasie, telle qu’elle est reconnue en Belgique est un acte pratiqué par un tiers (toujours un médecin), qui met intentionnellement fin à la vie d’une personne à la demande de celle-ci. Pour plus d'informations concernant l'euthanasie, nous vous conseillons de contacter une antenne locale de l'ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité)

Existe-t-il un soutien pour les proches ?

Oui, il s’agit d’un soutien pychologique avant et après le décès du patient. Ce soutien peut être fourni - gratuitement – par l’équipe de soutien psychologique de Palliabru pour les proches et aidants proches qui en font la demande. La période de deuil fait partie intégrante des soins palliatifs tels que définis par le législateur belge.

Où aller quand on doit quitter l’hôpital ?

Il existe plusieurs possibilités de prise en charge à domicile, en maison de repos et de soins ou encore en hébergement thérapeutique. Des centres de coordination peuvent vous aider à organiser le retour au domicile. 

Que sont les équipes de soutien en soins palliatifs ?

Une équipe de soutien de 2ème ligne est une équipe pluridisciplinaire (médecin, infirmier(e)s spécialisé(e)s en soins palliatifs, psychologues, volontaires…) spécialisée en soins palliatifs.

Une telle équipe peut intervenir en soutien du médecin généraliste et/ou des infirmier(e)s de première ligne, et suggérer des pistes quant à la gestion de la douleur ou autres symptômes inconfortables de la maladie, et peut apporter un soutien psychologique au patient, à son entourage et aux soignants.

Elle intervient – 24h/24, sans frais pour le patient – au domicile de celui-ci. Il existe 4 équipes de 2ème ligne en soins palliatifs à Bruxelles. 

Où trouver un(e) garde malade ? un(e) infirmier(e) ?

Plusieurs services de soins à domicile existent en Région bruxelloise. Ces équipes peuvent assurer une présence journalière et l’intervention de différents professionnels (infirmier(e)s, aides-soignant(e)s, kinés, aides ménagers …). Des infirmières indépendantes peuvent également vous accompagner, parlez-en à votre médecin traitant.

En soutien de ces soignants – appelée communément la 1ère ligne de soins - une équipe de 2ème ligne spécialisée en soins palliatifs peut intervenir et offrir des conseils en matière de gestion de la douleur et d’autres symptômes de la maladie.

Est-ce que je peux décider maintenant pour plus tard ?

Oui bien entendu ! Réfléchir maintenant pour « plus tard » et inscrire ces choix peut permettre au corps médical ou à vos proches d’être en adéquation avec vos souhaits le jour où vous n’êtes plus en mesure de les exprimer. Qu’il s’agisse d’acharnement thérapeutique, de don de corps à la science, de choix de sépulture …

Vous trouverez plus d'informations à ce sujet sur cette page

Comment devenir volontaire en soins palliatifs ?

Etre volontaire en soins palliatifs ne s’improvise pas. Outre des qualités humaines, une formation est requise pour intégrer un service de soins palliatifs, s’engager comme volontaire au sein d’une équipe de 2ème ligne ou dans une maison de repos par exemple. Deux sessions de formation des volontaires sont organisées chaque année par Palliabru. Vous trouverez les infos concrètes ainsi que des témoignages de volontaires ici.